New book – ‘Je suis une femme, pourquoi pas vous ? 1974-1979 : QUAND JE RACONTAIS LE MOUVEMENT DES FEMMES DANS LIBÉRATION…’ (French, France)

Martine Storti

Je suis une femme, pourquoi pas vous ?

1974-1979 :

QUAND JE RACONTAIS LE MOUVEMENT DES FEMMES

DANS LIBÉRATION

320 p. – 20 €
Ed Michel de Maule

Sortie le 4 mars 2010

Dans le cadre des 40 ans du MLF,

dont la célébration durera toute l’année

Le 26 août 1970 quelques femmes s’en allèrent déposer , à l’Arc de Triomphe, une gerbe “A la femme inconnue du soldat inconnu”. Cette manifestation iconoclaste signait la première apparition, du moins aux yeux des medias de l’époque, d’un women’s lib français, c’est-à-dire d’un Mouvement de Libération des Femmes, c’est-à-dire du MLF

En 2010 seront donc célébrés les  “40 ans du mouvement de libération des femmes”. Cet “anniversaire”, qui se déroulera tout au long de l’année, sera l’occasion de nombreuses initiatives (colloques, expositions, débats, manifestations, sites internet, livres, films…) qui porteront sur la décennie soixante-dix, décennie de naissance, puis du développement du mouvement des femmes.

Dans ces années, Martine Storti était journaliste à Libération, exactement de l’automne 1974 à l’automne 1979.

Quasi quotidiennement, elle a suivi le développement du mouvement, des idées, des revendications féministes, leur diffusion progressive dans la société française, les partis politiques, les syndicats, les institutions publiques et privées, les familles, les individus…

Jour après jour, semaine après semaine, elle a relayé ce qui se déployait sur la scène française (et souvent aussi dans d’autres pays), les femmes devenant en effet actrices de leur propre histoire dans un mouvement qui peu à peu concernait la presque totalité du monde.

Ces articles des années 70 écrits dans Libération ne sont pas seulement des archives. Ils racontent une histoire d’émancipation et de libération, ils disent les manifestations, les luttes, les grèves, les victoires et les défaites… Ils disent les combats pour la liberté de l’avortement, ou contre le viol et les violences faites aux femmes, ou pour l’égalité dans le travail… Ils disent les débats, les polémiques, les résistances, les injures et les rispostes… Ils disent des livres, des films, des chansons de femmes qui affirmaient aussi leurs capacités créatrices …Ils disent des fêtes, ils disent de l’humour, dans ces slogans inoubliables du “mouvement” : “Je suis une femme, pourquoi pas vous” ou encore ” Un homme sur deux est une femme”…Ils disent d’où viennent les jeunes femmes d’aujourd’hui, c’est-à-dire des folles années de leurs mères et de leurs grands-mères…Ils disent aussi une autre époque, tant ces années soixante-dix semblent, à leur relecture, à la fois proches et lointaines.

L’auteur

Martine Storti a été notamment professeur de philosophie puis journaliste à Libération. Elle est aujourd’hui Inspectrice générale de l’Éducation Nationale.

Elle a déjà publié : Un chagrin politique (Ed. L’Harmattan, 1995), Cahiers du Kosovo (Ed. Textuel, 2001), 32 jours de mai (Ed. Le Bord de l’eau, 2006) et L’Arrivée de mon père en France (Ed. Michel de Maule, 2008), récemment traduit en italien.

(site personnel : http://www.martine-storti.fr/)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s